Samedi 25 juin 2022

ON AIR

Arka’n Asrafokor // DJAMBO DJ

JAMBO DJ (Marseille) – Jazz éthiopien, afrobeat nigérien, kuduro angolais

Jambo vous fait voyager sur le continent africain à travers les époques. Du jazz éthiopien à l’afrobeat nigérien en passant par le kuduro angolais, Jambo, aka Steph, explore à travers ses vinyles les 4 coins du continent africain, des années 70 à nos jours ! Le rythme grandit dans le coeur de l’enfant alors qu’il groove encore dans le ventre de sa mère. C’est en Ouganda que DJ Jambo a senti la musique s’insinuer en lui. C’est à la Réunion qu’il s’en est imprégné, métissage de sons emplis du maloya insulaire et du reggae universel, riches d’un continent à portée de côtes.

Parce que les voix sont sincères, les musiciens intimement présents et la magie du bon son opérante. C’est une bande originale qui puise aux quatre coins, blues viscéral, funk virevoltant, bal poussière, reggae, mélopées africaines, hip hop soul ou envolées jazEntre djembés et guitares, modernité et traditions, DJ Jambo a poursuivi son chemin vers l’instrument dont il pratique les nuances : ses platines. À la recherche du partage de ses origines, nouvel explorateur des aventures musicales : ethniques et électroniques, il défriche le continent africain à travers le sillon des vinyles qu’il affectionne.
Jambo signifie Bienvenue en swahili, cette langue qui parcourt l’Afrique de l’océan Indien à l’Atlantique, comme ses sélections. Bienvenue dans la danse ! Bienvenue dans la transe des tambours, des griots, des sorciers ! Bienvenue chez lui !

Arka’n Asrafokor (Togo) – Afro métal fusion

À Lomé, les clubs de metal ne sont pas légion et le genre n’est pas toujours en odeur de sainteté auprès du grand public.
Pourtant aujourd’hui, le Togo devient une des pierres angulaires du metal africain avec l’apparition depuis quelques années du phénomène
Arka’n Asrafokor.
Formation de metal fusion composée de cinq musiciens pleins d’audace, le groupe est une incarnation unique d’un son extrême ouest-africain, à la fois ancré dans les cultures rythmiques régionales (Gazo, Blekete, etc…) et dans l’univers metal des années 80 et 90.

Les rythmes et sons du terroir constituent le socle culturel de la musique engagée du groupe, dont les valeurs sont portées par des textes sans équivoque.
Très éclectique, le groupe explore différentes facettes du metal, entre influences trash, speed, Neo et death. Entre chants gutturaux et flows rappés, riffslourds et rythmes régionaux le résultat est un son unique, une identité nouvelle dans le spectre mondial du genre. Les chants passent de l’Ewé (une des langues togolaises) à l’Anglais, avec un clin d’oeil au Français. On trouve aussi de belles parties rythmiques où les percus reprennent le pouvoir sur les grattes, et des instants de grâce avec des solos acoustiques et de beaux gimmicks afrofunk. Le groupe sort son premier album en février 2019 « Zã Keli » (Lumières/Ténèbres), qui est une synthèse de plusieurs années d’expérience et d’évolution tant sur le plan musical que sur le plan humain. Après avoir tourné depuis quelques années en Afrique de l’Ouest (Ghana, Burkina Faso, Bénin…) dans les rares spots où le rock et le metal sont les bienvenus, le groupe arrive cet été et automne en Europe pour une tournée où le public découvrira sans doute une des formations les plus excitantes et prometteuses du moment !

ON AIR, une coproduction Friche la Belle de Mai et Les Grandes Tables de la Friche